Vers une démarche plus responsable

Le produit

Je fabrique des bijoux essentiellement à partir de chutes de cuir. C’est une façon de revaloriser le déchet, cette démarche s’appelle l’upcycling.
J’ai également choisi un approvisionnement local proche de chez moi à Toulouse. Les chutes de cuir proviennent pour la plupart d’une mégisserie du Tarn. J’achète les apprêts pour fabriquer mes bijoux en France ou en Espagne (moi même d’origine espagnole cela a du sens pour moi !)

Je n’utilise pas de vernis pour durcir le cuir. Le but étant de respecter son côté authentique et le principe de l’upcycling où le déchet (chute de cuir) est disponible en l’état sans besoin d’ajouter autre chose.

L’emballage

Une fois que j’ai créé un bijou upcyclé, pas question de rajouter un emballage jetable. Je ne voulais pas acheter ou produire un futur déchet. C’est pourquoi j’ai fait le choix de fabriquer moi même des pochettes en tissus, que je confectionne à partir de chutes de tissus.

Pour ma vente en ligne, je récupère des emballages déjà utilisés pour envoyer mes produits. Là non plus, pas question d’utiliser de nouvelles enveloppes, celles qui ont déjà servi peuvent très bien être réutilisées et éviter qu’elles deviennent trop vite un déchet.

Je ne glisse pas de facture dans l’enveloppe, elle est envoyée par mail avec la confirmation de commande. Je sais que la pollution numérique existe, c’est pourquoi je vous conseille de supprimer les mails plus utilises.

La présentation des produits

Mes produits sont présentés sur un support en papier recyclé, qui est le recto de ma carte de visite. J’optimise, deux utilisations pour un même objet. Cette carte est imprimée à Toulouse dans un papier éco conçu avec 30% de fibres recyclées et fabriqué à partir de 100% d’énergie verte.

Mes présentoirs à bijoux, sont eux aussi fabriqués à partir de chutes de bois. Cette démarche upcycling peut s’adapter à bien des domaines.

Le marketing et la pollution numérique

Effectivement le but de tout créateur qui a choisi d’en faire son métier, est de vendre. Pour cela, il faut susciter l’envie, et faire parler de sa marque. Cette communication passe aujourd’hui essentiellement par l’envoi de mailing informatif ou publicitaire. J’essaye de les limiter au maximum, tout en essayant de développer mon entreprise, consciente de la difficulté.

Déplacements

Pour les livraisons des produits sur Toulouse, j’essaye de privilégier la mobilité douce en me déplaçant soit en vélo soit en métro. Le vélo, même si il est électrique me permet de faire de l’exercice, et le métro, de croiser des gens, ceux qui peut être pour moi une belle source d’inspiration. Mais parfois, je dois avouer que ma voiture m’est parfois bien utile, voire indispensable !

En achetant un produit Carole & Co, vous ne devenez pas écolo d’un coup de baguette magique ! Mais vous choisissez un produit issu de l’upcycling et inscrit dans une démarche réfléchie qui accompagne ma transition écologique personnelle. Je suis loin d’être exemplaire et ma petite entreprise aussi, mais j’ai envie de croire qu’ensemble nous pouvons faire bouger les choses vers un monde plus responsable.

partager:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Blog

Articles Similaires